Article 22.03.2016 – R. Topakian – Le quelconque du portrait

REBECCA TOPAKIAN 

Mots-clés : Topakian, ontologie, quelconque, portrait pluriel, être pluriel, geste synecdoque, .singularité, phénoménologie, portrait, identité

Information du 03.03.2016 – Conférence

Fabien Vallos

Dans le cadre des RENCONTRES DE LA CRÉATION MUSICALE en Bourgogne et de la journée autour des réflexions sur la création musicale comme nouveaux métiers, nouveaux territoires Fabien Vallos fait un exposé introductif intitulé Résistance & opérativité.

Vendredi 4 mars, 10 h – 10 h 30. À l’Atheneum – centre culturel de l’Université de Bourgogne.

Information 01.03.2016 – Exposition Le musée caché

Nicolas Giraud

– Commissaire de l’exposition Le Musée Caché au FRAC PACA, Marseille
Ouverture le 4 mars 2016/jusqu’au 5 juin 2016

– Participation au colloque Iconicity-Regards croisés sur la ville et les territoires, entre art et urbanisme, en présence d’Alexandre Quoi et louis Matton– MuCEM, Marseille
Le 9 mars 2016

– Colloque Face au flux à l’université Jean-Monnet, Saint-Etienne
Le 16 mars 2016

Mots-clés : Commissaire, exposition, Nicolas Giraud, Le Musée caché, FRAC PACA, colloque

Information 08.02.2016 – Séminaire Philosophie de l’œuvre

Séminaire de philosophie de l’œuvre/2016
Laboratoire FIG. /Fabien Vallos

1er mars
• séminaire de recherche (journée) : Parodie & principe d’insincérité.
2-3 mars
Dieudonné Cartier (artiste) vient réaliser un workshop
22 mars
• séminaire de recherche : Le Tournant
22-24 mars
A Constructed World (artistes – Esba Talm Angers) viennent réaliser un workshop
29 mars
• séminaire de recherche  : Vers une théorie non-dualiste
29-30 mars
Alessandro De Francesco (écrivain – théoricien) invité du séminaire
10 mai
• séminaire de conclusion

Information 04.02.2016 – Entre le site et l’image

Gilles Saussier : Entre le site et l’image.
Notes sur une pratique photographique de site specific.

Communication publiée in actes du colloque La Seine, une vallée, des imaginaires, Perceptions et représentations de la Seine du Moyen Age à nos jours, organisé par l’Université de Rouen en septembre 2013.
Presses universitaires de Rouen et du Havre. ISBN-13 9791024002408

Abstract : Gilles Saussier revient sur son premier reportage sur les derniers habitants de l’île de Chatou. Il propose une réflexion sur les relations entre photographie documentaire, enquête anthropologique et pratiques artistiques de site-specific ou de responsive site-speficic. Notion de site souvent occultée dans les débats sur la photographie contemporaine par la prééminence des catégories du paysage et du territoire liées à la tradition des missions d’exploration ou d’inventaire patrimonial depuis le milieu du XIX° siècle. Notion de spécificité au cœur du minimalisme et de l’art conceptuel au contact desquels s’est réinventée la tradition photographique documentaire au début des années 1970. En réponse à un site spécifique pour penser le rapport à l’espace, au contexte, au référent d’un document photographique contemporain trop souvent réduit aux enjeux du tableau photographique et de sa reconnaissance institutionnelle par le monde de l’art.

Mots clefs : Seine, Axe historique parisien, île de Chatou, territoire, tableau photographique, responsive site-specific.

Information 28.01.2016 – Exposition 180 kilomètres avant la mer

180 KILOMÈTRES AVANT LA MER

Résidence et exposition de Gilles Saussier, Espace de Rencontre avec l’Œuvre d’Art (EROA) du Lycée Jacques Prévert, Pont-Audemer (Eure)

Abstract : Depuis plusieurs années, Gilles Saussier a entrepris un travail sur l’imaginaire de la Seine et de l’axe historique parisien du Louvre à La Défense. Il s’est réapproprié celui-ci en le prolongeant en ligne droite jusqu’à la mer. La Marais Vernier figure sur la carte de ce tracé qui intéresse donc directement Pont-Audemer et ses environs. À chaque étape de son enquête documentaire, au fil des 180 kilomètres qui séparent Paris de la Manche, l’artiste engage des rencontres avec les habitants et les acteurs du territoire. Il cherche à recouvrer des histoires refoulées, à réactiver des espaces et des sites oubliés, à proposer une contre-mémoire historique. Toute une histoire locale poétique et émouvante ressurgit grâce au matériau collecté (récits, photographies, documents trouvés) et sa mise en espace.
 
Mot-clefs : Seine, Axe historique parisien, Marais Vernier, territoire, documentaire, EROA, installation photographique.

vue expo3 001

Article 18.01.2016 – A. Talbot – Traducteur de cailloux

AURÉLIEN TALBOT

«Traducteur de cailloux» : littéralité et traduction chez Emmanuel Hocquard [TEXTE]

Abstract : Le thème du séminaire « le réel du poème » sera abordé par la poésie d’Emmanuel Hocquard et plus précisément par son rapport à la littéralité et à la traduction. Les écrits d’Emmanuel Hocquard sont en effet marqués par ce qu’on pourrait appeler un tournant, une crise. Iil est possible de dater très précisément ce moment grâce aux indications et aux remarques d’Emmanuel Hocquard lorsqu’il revient sur son parcours.

Mots clés : Talbot, Hocquard, poésie, crise poétique, tournant, traduction, littéralité de la traduction, réel du poème.

Information 12.01.2015 – Journée d’étude Exploration des territoires

EXPLORATION VISUELLE DE TERRITOIRES
Journée d’étude —

Le laboratoire CRAI de l’ENSP et le laboratoire Images_Récits_Documents de l’ESADSE ouvrent un espace de dialogue sur les moyens mis en œuvre pour saisir « visuellement » un espace donné. Il s’agit de s’interroger sur l’acte du « regard porté » : comment se construit-il en un système de représentation à partir d’un champ de savoir ? Le regard porté sur un espace détermine-t-il véritablement la constitution de cet espace en territoire ?

Kader Mokkadem, professeur philosophie et esthétique-ESADSE
Georges Gay, géographe
Nicolas Giraud, artiste/enseignant à l’ENSP
Bertrand Stofleth, photographe
Philippe Peyre, Musée de la Mine
Valérie Disdier, Archipel CDCU
Olivier Cablat, artiste

12 janvier 2015 — École supérieure d’art et design – Saint Étienne

Mots-clés : Exploration, Territoire, Regard porté, Espace, ESADSE

Information 04.12.2015 – Obs’In

Obs’IN – IMAGE ET MACHINE –  Les Images opératoires 
Workshop n°1 Collage et montage : la ville recomposée
Annelore Schneider (Collectif-Fact,Londres)
Tania Ruiz Gutiérrez (Paris 8)
Frédérique Entrialgo (ESADMM)
 
Workshop n°2 Dans le courant
Peter Sinclair (ESA Aix)
 
Workshop n°3 Cas de figure : la poétique de la méconnaissance de forme
Jean Dubois  (UQAM)
Nicolas Nova (HEAD)
Caroline Renard (LESA/AMU)

8-12 décembre 2015- Espace Van Gogh, palais de l’Archevêché, galerie Arena, Arles

Mots-clés : Obs’In, Images opératoires, Images numériques, Machine, Création, Observatoire

Article 20.11.2015 – F. Vallos – Le poème & la poésie

FABIEN VALLOS

Le poème & la poésie [TEXTE]

Ref : Revue Semicerchio n°L, 2014

Abstract : Nous proposons une thèse qui consiste simplement à dire qu’il est sans doute nécessaire de penser différemment poème et poésie. Cela signifie qu’ils ne sont pas la même chose, mais surtout qu’ils ne sont pas tenus à une relation nécessaire de causalité : en ce sens le poème n’est pas essentiellement le produit finalisé de la poésie. Il est important de penser que la relation entre poème et poésie est ce que nous nommerons  poièsis. Poièsis est le projet qui consiste à penser la teneur de l’opérativité et non celle de l’œuvre.

Mots clés : Vallos, poièsis, renversement mimèsis, ontologie plate, relation silencieuse, poèmatique, fin du poème.

Information 20.11.2015 – Exposition Histoires parallèles

  • HISTOIRES PARALLÈLES

10 ans ENSP (Arles)-ENS (Lyon) / Collection du FRAC Provence Alpes côte d’Azure

Commissariat collégial de quatre anciens étudiants de l’École nationale supérieure de la photographie, Arles, de l’École normale supérieure de Lyon – Ariane Carmignac, Gilles Pourtier, Marie Quéau, Vincent Zonca – ainsi que Muriel Toulemonde, Marie Frétigny-Ryczek, Paul Pouvreau, Juliette Vignon, David Gauthier, Éric Dayre, Fabienne Clérin et Pascal Neveux.
Commissaires : Ariane Carmignac, Gilles PourtierMarie Quéau, Vincent Zonca

  • WHY 

Exposition des travaux des huit binômes d’étudiants de l’ENSP et de l’ENS de Lyon (parcours 2013-2015).
Morgane Adawi / Jeanne Evrard Pierre-Marie Drapeau-Martin / Noémie Regnaut Elsa Leydier / Margaux Coquelle-Roehm Robin Lopvet / Sam Racheboeuf Emanuela Meloni/ Mathilde De MaistrePablo Julian Méndez / Guillaume Auzoux-Burgunder ◊ Margaux Meurisse/ Chloé Morille Marine Simon / Li Weiwen Why

21 novembre 2015 au 7 février 2016 (Plateau d’exposition 1 et 2) – Vernissage le vendredi 20 novembre à 18h – FRAC Provence-Alpe-Côte d’Azure, 20 boulevard de Dunkerque – Marseille – http://www.fracpaca.org/

http://www.ens-lyon.eu/medias/photo/20151023121040-histoiresparalleles-web_1445610121104-jpg

20151023121040-histoiresparalleles-web

Mots-clés : Histoires parallèles, Why, ENS-ENSP, FRAC, Littérature, Objet hybride

Article 19.11.2015 – P. Mendez – La matérialité de l’expérience

PABLO MÉNDEZ

La matérialité de l’expérience. En revisitant l’art vidéo (TEXTE)

Abstract : La matérialité sous la loupe d’une théorie de l’art adornienne, se présente comme l’évidence vide de l’art. Un objet, un être humain, un espace, un temps et La phénoménologie au milieu. L’expérience artistique a été travaillée au long de l’histoire de la philosophie, de l’esthétique et de l’histoire de l’art, de la psychologie, de la neurologie. Mais ceci n’a quasiment jamais été traité comme matérialité constitutive du lien entre un spectateur et un objet. L’intérêt est justement d’essayer de l’étudier passant à travers l’art même: une théorie de l’art pour l’art. L’expérience est le nœud de l’expression artistique. Ceci trouble. Ceci est complexe. La poésie peut être un biais pour mieux saisir ce qui est insaisissable. Visiter les nouvelles expressions pour redéfinir un informe comme le purement poétique.
Mots-clés : Matérialité, expérience, art vidéo, objet-image, poiêsis et praxis, Adorno, théorie de l’art

Article 18.11.2015 – E. Leydier – Entre Europe et Amérique latine

ELSA LEYDIER

Entre Europe et Amérique latine : Le système artistique et la thèse d’une nouvelle anthropophagie culturelle (TEXTE)

Abstract : Entre Europe et Amérique latine : Le système artistique et la thèse d’une nouvelle anthropophagie culturelle traite du déploiement artistique des pays d’Amérique latine face à l’hégémonie occidentale (historique, politique, artistique), à travers le prisme du Mouvement Anthropophage, apparu au Brésil et théorisé par Oswald De Andrade. Comment se met en place cet acte de « dévoration » dans le champ de l’art ? Par la notion d’anthropophagie — prônant une absorption des principes occidentaux, avant de les transformer en les faisant exister conjointement aux identités et principes originels dans le but de se voir enrichi de cette multiplicité d’influences et de qualités en provenance d’origines diverses — se déconstruit l’idée d’une relation binaire entre Amérique latine et Europe, qui s’établirait entre continent soumis et continent oppresseur, ceci au profit d’une revendication d’une relation d’intervalorisation et de la pluralité.
Mots clés : Thèse, anthropophagie culturelle, Oswald De Andrade, Amérique latine, métissage artistique, intervalorisation

Information 17.11.2015 – Intervention N. Corsino & A Castonguay

• Norbert Corsino

CRÉATION CHORÉGRAPHIQUE ET INNOVATION NUMÉRIQUE.                   Chorégraphier à partir de nouveaux espaces de représentation non scéniques qui appellent des outils comme la vidéo, la motion capture, l’image 3D, etc…                           Lundi 16 novembre 2015 à 17 h. Auditorium, ENSP — 16 rue des Arènes, Arles

LA PRÉSENTATION DE SOI OU LA MISE À VOIR DE SOI-MÊME                                   Expérimenter la représentation de soi à travers le mouvement et la mise en torsion de son corps enregistré via l’outil Smartphone. Identifier une simultanéité du phénomène de « se voir faire tout en faisant ». Quand l’image opératoire et l’image performative se mettent au service d’une image dynamique de soi.                                                                 Workshop du 16-20 novembre 2015     ENSP, 16 rue des Arènes, Arles

 
CARTOCHORÉGRAPHIE
Établir un lien poétique entre chorégraphie et cartographie comme deux partitions qui s’expérimentent dans l’espace de la ville.
Créer des modes opératoires de représentations pour donner un regard singulier à l’économie du geste en relation aux données collectées grâce à une captation numérique.
Workshop du16-18 novembre 2015. ENSP, 16 rue des Arènes, Arles
 
IMAGES ET MACHINES : LE MONDE COMME LA MESURE
Dans le courant -Workshop n°2), Obs/in.Travailler, par des moyens techniques Open Source, à rendre visible la notion de frontière. S’approprier la technique afin de mieux comprendre comment se conçoit, se dessine et se mesure une frontière.
Obs/IN – Du 8/12 décembre 2015 -Enclos saint Césaire, Arles
 
Mots-clés : Corsino, Castonguay, images opératoires et numériques, cartographie, danse,

Information 06.11.2015 – Exposition Interstices

Interstices

Exposition – Promotion des diplômés 2015 de l’ENSP d’Arles sous le commissariat de Juliette Vignon. Galerie Agnès B — 17 rue Dieu, 75000 Paris. Du 7 au 19 novembre 2015. Vernissage le 6 novembre à partir de 18h30.

Les jeunes diplômés 2015 de l’École Nationale Supérieure de la Photographie par des formes et sujets différents nous donnent à voir une photographie en mutation. L’image devient flexible, polymorphe, corporelle. Elle cherche dans le vide un tout, et dans le rien, du sens. De ces creux nait une vibration, qui s’échappe de façon fortuite. L’œil de l’artiste s’en saisit et se promène dans les moindres recoins de notre société, s’invite dans notre intimité ou traque le faux pas duquel s’échapperait l’instant vrai. Et ce n’est point sans ironie que des interstices naît une lumière imprévue que cette nouvelle génération de jeunes artistes nous livre aujourd’hui.

Morgane Adawi, Iris Aleluia, François BellabasMargueritte Bornhauser, Anna BroujeanPierre-Marie Drapeau-Martin, Vincent Duault, Aurélie Jacquet, Elsa Leydier, Robin Lopvet, Louis Matton, Pablo Julian Mendez, Margaux MeurisseColine NageliSwen Renault, Émilie Saubestre, Rebecca Topakian, Anne-Sophie Tritschler, Cloé Vignaud

Mots clés:  Exposition, interstices, Agnès B, promotion 2015, ENSP,

Information 07.10.2015 – Intervention S. Bianchini

Samuel Bianchini

POUR UNE ESTHÉTIQUE OPÉRATIONNELLE
Élaborer et expérimenter des dispositifs artistiques interactifs en contexte.
Mercredi 7 octobre 2015 à 18 h 30

À PLUSIEURS TOUT SEUL
Exposition et workshop de Samuel Bianchini. Du jeudi 8 au lundi 12 octobre 2015
Vernissage samedi 10 octobre à 18 h
Galerie Aréna — ENSP — 16 rue des Arènes, Arles

BACK OFFICE
Exposition de Samuel Bianchini
proposée par Asphodèle, en collaboration avec l’ENSP
Commissariat : Laetitia Talbot
Galerie Espace pour l’art — 5 rue Réattu, Arles

Mots clés : Bianchini, esthétique, opérationnelle, interactivité, contexte, octobre numérique

Article 01.10.2015 – Barthes is Back

BARTHES IS BACK

11 vidéos présentées lors du colloque sur Roland Barthes, « Barthes is Back », au théâtre de la ville d’Arles durant les Rencontres internationales de la photographie de 2015.
Pierre-Marie Drapeau-Martin, Aurélie Jacquet, Émilie Saubestre, Rebecca Topakian, Anne-Sophie Tritschler.

Mots clés : Barthes, RIP 2015, ENSP, Drapeau-Martin, Jacquet, Saubestre, Topakian, Trischler, vidéos.

 

Information 01.10.2015 – Que faire avec les ruines ?

Emmanuel Zwenger et Gilles Saussier : Ruines du reportage et spolia documentaires.
Actes du colloque Que faire avec les ruines ? Poétique et politique des vestiges
sous la direction de Chantal Liaroutzos
À quelle négligence, à quel oubli ou à quelles intentions répond l’existence des ruines qui, elles, en appellent à la mémoire ? Suivre cette interrogation suppose de ne pas se limiter au champ littéraire, mais de croiser les approches et les démarches. Les Beaux-Arts, l’urbanisme et l’architecture, l’archéologie ainsi que la littérature trouvent dans ces rencontres l’occasion d’échanges privilégiés.
Publié avec le soutien de l’Université Paris-Diderot et du Centre d’Étude et de Recherche Interdisciplinaire de l’UFR LAC.

Abstract : À l’occasion du colloque, Que faire avec les ruines ? Poétique et politique des vestiges, Emmanuel Zwenger et Gilles Saussier échangent sur la notion de dialogisme photographique. Sont évoqués plusieurs projets photographiques menés par Gilles Saussier sur des sites spécifiques. De la ruine de son activité passée de reporter, Gilles Saussier a conservé la méthode de l’enquête pour questionner l’histoire de l’art. Il engage un processus réflexif à l’issue duquel c’est par le montage et par la mise en récit qu’il s’affirme a posteriori comme le véritable auteur de ses photographies.

http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3840

Mots clefs : altérité, anthropologie, archive, auteur, Brancusi, colonialisme, dialogisme, documentaire, ruines, site-specific, spolia.

Que faire avec les ruines

Information 05.07.2015 – Ouverture

Ouverture du CRAI

Nous sommes heureux d’annoncer la création et l’ouverture du Centre de Recherche Art & Image de l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles.
Ce projet de centre de recherche coordonne la visibilité de l’ensemble des projets de recherche et permet leur publication et leur diffusion.
Le CRAI est composé d’une équipe de sept artistes enseignants-chercheurs : Caroline Bernard, Christian Gattinoni, Nicolas Giraud, Paul Pouvreau, Muriel Toulemonde, Gilles Saussier & Fabien Vallos.