Information 18.10.2017

Exposition 5889 du projet de recherche « pratiques curatoriales, photographiques et éditoriales », en partenariat avec la Haute école d’art et de design (HEAD) de Genève et le Centre national édition art et image (CNEAI) de Pantin et avec le soutien de la galerie Ceysson & Bénétière. Le projet est coordonné par Sylvie Boulanger, Nicolas Giraud, Aurélie Pétrel et Fabien Vallos.

Pour les années 2017-2018, le projet est réalisé et curaté par sept étudiants-chercheurs : Pauline Assathiany, Marie Applagnat, Florent Basiletti, Quentin Carrierre, Marie Constant, Lucie Liabeuf et Mickael Rava.

1723 est le nombre de kilomètres entre Arles, Genève et Paris.
5889 est le nombre de kilomètres parcourus depuis nos premiers séminaires.

5889 est le titre de la présente exposition : elle se conçoit comme une « reconstruction » de l’espace d’exposition de l’école par l’ajout d’un plancher qui permet de créer des espaces d’archives, des espaces de lecture et des espaces de présentation d’oeuvres.
Pour cette première exposition sont exposées les archives et les éditions des étudiants de Genève (Brigida Bocini, Constance Brosse, Héloïse Chaussepot, Mado Eschenbrenner, Nathan Lachavanne, Jonathan Lévy, Delphine Moyard, Jeremy Saadi, Céline Simonetto) et des étudiants d’Arles, et des oeuvres de Yona Friedman, Aurélie Pétrel et Quentin Carrierre.
Le principe du travail de l’exposition 5889 tient à trois champs de recherche : le premier est la construction d’une archive consacrée aux dispositifs de monstration et aux processus curatoriaux (de l’oeuvre autant que de sa documentation); le deuxième est cette fois la construction matérielle d’un lieu propre à recevoir informations et œuvres; enfin le troisième est la construction d’une réflexion sur les liens entre espace de monstration et espace de vie, en somme les relations matérielles entre la vivabilité et la contemplation.

Vernissage le 19 octobre, à 19h
Exposition jusqu’au 12.11.17, du mardi au samedi, de 15h à 19h.
Galerie Arena, 16 rue des Arènes, Arles.

 

Information 17.10.2017

Call for lectures & papers
Épreuves contemporaines des relations textes et images
École nationale supérieure de la photographie

Dans le cadre des activités de recherche du CRAI (centre de recherche art et image) de l’ENSP d’Arles, le laboratoire de recherche FIG. (figures images grammaires) propose un colloque international les 7 et 8 février à Arles.

Profitant du cinquantième anniversaire de l’ouverture du Musée d’art moderne. Département des aigles (projet réalisé de 1968 à 1973) de Marcel Broodthaers (1924-1976), nous ouvrons ce colloque sur les propos de la « lettre ouverte » du 7 septembre 1968 annonçant que dorénavant art plastique et art poétique se tiennent « main dans la main ». Nous aimerions proposer une lecture critique de cet énoncé de Broodthaers (et ses relations à la parodie, au principe d’insincérité et à la critique institutionnelle) et comprendre ce qu’il ouvre comme champs critique pour l’interprétation de ces relations.

Profitant du cinquantenaire de la création de la revue Art-Language par le collectif Art & Language (aujourd’hui composé de Mickael Baldwin et Mel Ramsden) et de l’actualité de deux expositions organisées par le laboratoire de recherche FIG. et consacrées à Marcel Broodthaers et Art & Language à Arles (Galerie Arena & Espace pour l’art) nous aimerions proposer deux jours de colloque pour contribuer à la construction d’une pensée critique de l’économie iconique des relations entre texte et image.

Pour ce colloque nous proposons que soit pensée l’actualité de l’œuvre de Broodthaers et de celle d’Art & Language. Que soit aussi pensée l’actualité d’une question sur ces relations. Et dès lors que soit pensé, à la fois en quoi cela relève d’une construction idéologique et mythologique, et en quoi la modernité a consisté en une déconstruction de ce mythe. D’autre part nous aimerions aussi que puisse être pensé en quoi la matérialité de ces relations textes et images a eu besoin d’avoir recours à la parodie, à l’insincérité, au politique, à l’épreuve du social, à celle de l’adresse et à celle d’une déconstruction radicale de l’ontologie des media. Enfin nous aimerions que soit pensée l’épreuve hyper contemporaine de ces relations : si l’on suit l’hypothèse de Broodthaers ceci peut avoir lieu : est-ce alors le cas pour nos institutions, nos musées et nos modes de représentations ?

Ce colloque international est organisé par le Laboratoire FIG. et le Centre de recherche art et image (CRAI), et sera modéré par Fabien Vallos et les étudiants du séminaire.