Article 101 – Colloque Images & Hantises : Marc Berdet

MARC BERDET

De quelques images traumatiques qui hantent le présent. L’exemple chilien.

Cette conférence vise à élaborer une théorie matérialiste de la mémoire et de la hantise qui, inspirée par Walter Benjamin, puisse servir de boussole critique au moment d’interpréter des images et des installations relatives à la mémoire collective et à un passé qui nous hante. Il s’agira d’orienter notre regard sur des dispositifs de mémoire dans le monde, et en particulier en Amérique latine, en prenant en compte différents types d’expression artistique génératrice d’images autour de l’histoire, de la mémoire et de la politique. Comme alternative au concept habituel de « lieu de mémoire », je proposerai celui d’« espace de réminiscence », qui permet de traiter le passé non pas comme quelque chose de simple et de fixe mais, au contraire, comme quelque chose de mobile et de complexe, qui vient nous interpeler au présent. Je prendrai pour exemples quelques installations mémorielles au Chili (Villa Grimaldi, Musée de la mémoire, Londres 38) et la trilogie de la mémoire close par le cinéaste Patricio Guzman avec La cordillère des songes (2019).

Marc Berdet est philosophe, et actuellement professeur visitant à l’Université de Brasília, où il travaille à une philosophie de la mémoire politique à partir des espaces latino-américains et de l’hypothèse d’une modernité baroque perdue.

Conférence de Marc Berdet dans le cadre du colloque Images et Hantises, le 26 mars 2022



Citer ce billet
Fabien Vallos (2022, 31 mars). Article 101 – Colloque Images & Hantises : Marc Berdet. ENSP-CRAI. Consulté le 2 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ofr2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.